9 mai 1991

François Mitterrand remet le prix Charlemagne au Président Vaclav Havel à Aix-la-Chapelle

Jean-Marcel Jeanneney, Que vive la Constitution de la Vème République, Editions Arlea


Bonne feuille | par Jean-François Mary le 25 juillet 2002

Voici un livre rassurant ! En matière de révision constitutionnelle, de " révisionnite " constitutionnelle, devrait-on dire, tous les esprits ne succombent pas à l’effet de la mode pour la VIème république.

L’auteur décrit le régime politique idéal : "Un régime parlementaire, où une Assemblée élue au suffrage universelle légifère et contrôle l’action du gouvernement et où celui-ci dispose d’une longévité suffisante pour déterminer sa politique en fonction d’intérêts nationaux à moyen et long termes." Cela paraît un truisme, mais il est des truismes qui peuvent être plus féconds que les billevesées sur les "refondations" auxquelles un des chevaux-légers de la précédente législature a voulu attacher son nom. C’est pourquoi, après avoir honnêtement dressé les bilans des cinq présidents de la Vème République, cet ancien ministre du général, qui avait appelé à voter pour François Mitterrand en 1981, expose les modifications qui pourraient selon lui être apportées à notre constitution. Dans un esprit assez proche de ce qu’avait fait la commission Vedel, dont il faudra reparler.


IFM — 33 rue du Faubourg Saint-Antoine 75011 Paris — Tél. +33 1 44 54 53 93 — Fax. +33 1 44 54 53 99 — ifm@mitterrand.org — © 2005-2016 — Mentions légales