4 décembre 1990

Colloque "Pour en finir avec les grands ensembles" à Bron dasn le cadre de "Banlieue 89".
La lettre au format PDF



152 ko
Les autres lettres


La Lettre n°52


3e Trimestre 2015

La Lettre n°51


2e Trimestre 2015 Colloque "François Mitterrand et la Défense"

La Lettre n°50


1er Trimestre 2015

La Lettre n°49


4e Trimestre 2014 François Mitterrand et les institutions. 1984 : le Geste de Verdun

La Lettre n°48


3e trimestre 2014 L'élection Présidentielle de 1974

La Lettre n°47


2e Trimestre 2014

La Lettre n°46


1er Trimestre 2014 François Mitterrand en Egypte en 1974

La Lettre n° 14

  Décembre 2005. Dossier "Les écrivains"



François Mitterrand, les livres, les écrivains


par Hubert Védrine le 2 janvier 2006

François Mitterrand : l’homme politique par excellence. Et pourtant, pour paraphraser Julien Gracq, il paraît avoir passé sa vie « en lisant » (toutes ces photos de lui lisant, en avion, dans une chaise longue à Latche, un livre à la main sur sa photo officielle), et « en écrivant » (son stylo Waterman, la feuille raturée d’encre bleue dans le halo de la lampe, les grands discours, près de vingt ouvrages, une correspondance privée considérable).
François Mitterrand, l’homme multiple.
La passion de la (...)

 Lire la suite




Les contributions

Littérature, la deuxième tentation de François Mitterrand Littérature, la deuxième tentation de François Mitterrand


Point de vue |  le 3 janvier 2006

Dès sa première jeunesse, puis lorsqu’il était étudiant et jusqu’au terme de sa vie, François Mitterrand n’a jamais cessé de se passionner pour la littérature et pour ceux qui s’y consacraient. Il lit énormément, de tous les genres, il ne cesse jamais d’écrire et de publier, à son rythme. Il fréquente les écrivains de son temps qui l’ont touché et qui, souvent, deviendront des amis. Homme politique, il utilise le livre pour faire connaître ses idées.
D’abord sur un sujet qui va bientôt devenir brûlant avec « (...)

 Lire la suite
 

Le rendez-vous de l’esprit et du cœur Le rendez-vous de l’esprit et du cœur


Point de vue |  par Jean-François Huchet |  le 5 janvier 2006

Évoquant sa jeunesse dans un long entretien avec Elie Wiesel, à la question : « Aviez-vous l’ambition d’être un grand écrivain ? », François Mitterrand répond : « Si j’avais eu une ambition, elle aurait été celle-là. Mais je me voyais plutôt dans la peau d’un tribun de la Convention : j’écrivais les discours à leur place. » Cette confession résume le balancement qui a ensuite rythmé une partie de sa vie publique : tribun, il l’a été, avec brio, sans jamais renoncer à la tentation de l’oeuvre écrite.
Sa (...)

 Lire la suite
 

« L’objet livre » « L’objet livre »


Point de vue |  le 9 janvier 2006

Le Président est célèbre pour son goût de l’écriture, pour ses lectures, mais aussi pour son amour de l’objet livre sous toutes ses formes : les éditions anciennes, les livres d’art ou les livres de poche. Des nouveautés, il en reçoit tous les jours, une centaine selon Jacques Attali. Il prend toujours quelques minutes pour les trier et mettre de côté ce qu’il va au moins feuilleter. Le Président se rend aussi, très souvent, dans les librairies parisiennes et provinciales. Certains l’ont accompagné au (...)

 Lire la suite
 

Le verbe et la plume Le verbe et la plume


Point de vue |  par Jean-François Huchet |  le 11 janvier 2006

François Mitterrand doit nombre de ses succès politiques à ses éminentes qualités de tribun. À bien d’autres, ce talent aurait paru suffisant. Il n’empêche : le besoin d’écrire l’a constamment habité. Hésitation entre deux genres ? Recherche d’un prolongement, d’un affermissement de la pensée au moyen de l’écriture ? Il est clair qu’il ne s’est jamais résolu à n’exister qu’à travers une seule de ces formes d’expression. « J’ai écrit ; j’ai beaucoup plus parlé. Sans doute parce que entre l’acte de penser et celui (...)

 Lire la suite
 

Les fréquentations littéraires Les fréquentations littéraires


Point de vue |  par Lucie Fougeron, Yannick Dehée |  le 14 janvier 2006

Loin de se contenter de copieuses lectures, François Mitterrand cherche à fréquenter d’aussi près que possible les auteurs contemporains. Au cours de son existence, il se bâtit donc un réseau très serré de fréquentations littéraires, démontrant un talent certain pour la conversation et la séduction. Le premier cercle est celui des quelques écrivains dont le charme excède la littérature pour se confondre avec l’amitié. Bien avant 1981, ce sont les hasards de la vie et des amitiés qui le font rencontrer ceux (...)

 Lire la suite
 

La force d’une nécessité intérieure La force d’une nécessité intérieure


Archives |  le 15 janvier 2006

Au mois de septembre 1978, François Mitterrand participait à l’émission « Apostrophes » de Bernard Pivot avec, comme invités, Michel Tournier, Paul Guimard, Patrick Modiano et Emmanuel Le Roy Ladurie. C’était à l’occasion de la sortie de son livre « L’Abeille et l’architecte ». Extraits.
Bernard Pivot - Cet ouvrage est la suite de La Paille et le grain, une chronique qui couvre les années 1975 à 1978.
François Mitterrand - Le terme « chronique » a été choisi par l’éditeur, je l’ai accepté bien qu’il ne (...)

 Lire la suite
 

Ceux qui ont inventé des mondes... Ceux qui ont inventé des mondes...


Archives |  le 16 janvier 2006

Extrait de l’interview de François Mitterrand par Pierre Boncenne.
Pierre Boncenne - Vous aimez, je crois, visiter les lieux où ont vécu des écrivains et des artistes ?
François Mitterrand - Oui, et même leurs cimetières. N’en tirez pas des conclusions d’ordre psychanalytique. Non, ce n’est pas une manie ! Mais il me semble que lorsqu’un écrivain choisit le lieu où il se mêlera à la terre cela donne une clé de son oeuvre. Je trouve par exemple touchant que Bernanos soit enterré auprès de ma mère dans un (...)

 Lire la suite
 

« Guillemin, Berl, Thomas, Jünger et bien d’autres... » « Guillemin, Berl, Thomas, Jünger et bien d’autres... »


Témoignage |  par Bernard Latarget |  le 17 janvier 2006

À l’automne de 1974, François Mitterrand rend une première visite à Henri Guillemin à La Cour des Bois, hameau du Mâconnais. L’écrivain lui fait découvrir un texte de Jaurès sur la mort de Tolstoï et ses ultimes méditations : la finitude humaine, le secret des constellations, les mystères de l’au-delà. Puis ils causent de Lamartine qui parcourut les chemins alentour : Milly, Bussières, Cormatin. « Un homme pour de bon » disait Guillemin du poète.
Le 5 septembre 1976 France Culture diffuse un long entretien (...)

 Lire la suite
 

Pourquoi pas Lamartine ? Pourquoi pas Lamartine ?


Témoignage |  par Jean Daniel |  le 18 janvier 2006

À cette époque, les intellectuels et autres gens de lettres affectaient de douter de la culture et du goût de François Mitterrand et, pour souligner le bien-fondé de leurs préventions, ils citaient le penchant de François Mitterrand pour Lamartine et Jacques Chardonne. Et puis, un jour, Bernard Pivot a invité le futur président de la République à son émission Apostrophes.
Et Mitterrand a été sereinement et tranquillement éblouissant. Évitant le brio autant que l’emphatie, il a situé Lamartine dans son (...)

 Lire la suite
 

Infiniment curieux, vrai lecteur de romans Infiniment curieux, vrai lecteur de romans


Témoignage |  par Catherine Clément |  le 18 janvier 2006

Ai-je été écrivain au regard de François Mitterrand ? Oui, une fois. En recevant l’invite d’Hubert Védrine à porter témoignage des immenses capacités de notre Président en matière de littérature, j’ai failli jeter l’éponge. Une seule fois en tout et pour tout, est-ce vraiment la peine ? Voyons cela d’un peu près.
Je l’ai connu quand j’étais chef de la rubrique culture au Matin de Paris, quelques années avant son élection. À ma surprise, il m’avait choisie pour un entretien à propos d’un de ses livres, plutôt (...)

 Lire la suite
 

Silence absolu sur le plateau Silence absolu sur le plateau


Témoignage |  par Bernard Pivot |  le 19 janvier 2006

Ce n’était que la cinquième émission d’Apostrophes. À l’occasion de la sortie de La Paille et le grain, j’avais convié François Mitterrand pour qu’il parle de son livre et de ses écrivains favoris. Il inaugurait une série intitulée « Une personnalité et ses lectures », car je considère qu’une personne renommée, populaire, capable d’évoquer avec intelligence et passion les livres qui ont marqué sa sensibilité, capable aussi d’expliquer le plaisir qu’elle prend à la littérature, encourage les jeunes (...)

 Lire la suite
 

Souvenirs de François Mitterrand Souvenirs de François Mitterrand


Témoignage |  par Gabriel Garcia Marquez |  le 20 janvier 2006

Il y a quelques années, à la fin d’un dîner officiel à la Résidence de France de Mexico, nous fûmes invités par nos hôtes à prendre le café devant la cheminée. C’était une toute petite réunion de quelques Français, à laquelle j’étais convié grâce à l’aimable suggestion de l’invité d’honneur, François Mitterrand. Tranquillement et le sourire aux lèvres, comme toujours, il s’installa dans le fauteuil préféré du maître de maison et nous prîmes tous place autour de lui pour ne pas perdre une miette de ses propos. C’est (...)

 Lire la suite
 

Littérature et politique Littérature et politique


Archives |  le 21 janvier 2006

Discours prononcé par François Mitterrand à Médan, le 10 octobre 1976 à l’occasion d’une célébration d’Émile Zola. (extraits)
Il m’est arrivé assez souvent de me trouver comme cela, aux commémorations, sur les lieux marqués par le souvenir d’un grand personnage oublié et ceux qui s’y rencontrent - j’en suis - ont parfois quelque chose de désolé : « Voilà, nous sommes les derniers à vous trouver ici. » Mesdames et Messieurs, vous n’êtes pas les premiers mais vous êtes loin d’être les derniers ; il y aura à (...)

 Lire la suite
 

Un archipel de bibliothèques Un archipel de bibliothèques


Témoignage |  le 22 janvier 2006

Le livre ancien est une évasion bien connue de l’entourage du Président. Il collectionne les éditions rares ou anciennes de ses écrivains préférés. Sa femme a appris l’art de la reliure dans les premières années de leur mariage : « C’était tout de suite après la guerre (...). Je me suis intéressée d’abord aux instruments du maître relieur. Il y avait un magasin devant lequel je passais souvent. Un jour j’y suis entrée, j’ai acheté un manuel, les instruments de base. Puis j’ai demandé au relieur s’il (...)

 Lire la suite
 

S'abonner à La Lettre


Pour vous abonner à la Lettre de lâ€â„¢Institut François Mitterrand, vous pouvez remplir le formulaire d'abonnement en cliquant ici
IFM — 33 rue du Faubourg Saint-Antoine 75011 Paris — Tél. +33 1 44 54 53 93 — Fax. +33 1 44 54 53 99 — ifm@mitterrand.org — © 2005-2016 — Mentions légales