29 juin 1981

Lors du Conseil européen de Luxembourg, François Mitterrand évoque la mise en place d'un espace social européen
Les archives


Les livres de François Mitterrand


Dernières contributions

Mission d’information parlementaire sur le Rwanda


Ouvrant la séance, le Président Paul Quilès a rappelé que l’audition de MM. Edouard Balladur, ancien Premier Ministre, Alain Juppé, François Léotard (...)
Lire la suite

FRANCE CULTURE. Génocide des Tutsis au Rwanda : "Pour François Mitterand, c’est dès 1990 qu’il y a un risque énorme" explique Hubert Védrine.


FRANCE CULTURE. Génocide des Tutsis au Rwanda : "Pour François Mitterand, c’est dès 1990 qu’il y a un risque énorme" explique Hubert Védrine. (...)
Lire la suite

Retour sur un rapport....


Qu’il me soit permis un instant, au point où nous en sommes, de revenir sur le Rapport Duclert et sur les conclusions paradoxales qui en sont (...)
Lire la suite

Toutes les contributions

Un parlement sans légitimité


Visions et pratiques du Parlement européen par les socialistes français de 1957 à 2008

Europe
 |  Parlement
 |  Publication
 |  Prix de l’Institut
 |  Institutions


Comprendre l’évolution de la position des socialistes français à l’égard du Parlement européen sur les cinquante dernières années, étudier la place du PS au sein de cette institution parlementaire et cerner en quoi il éprouve aujourd’hui des difficultés à se définir face à l’enjeu européen, tels sont les objectifs de ce travail de recherche.

Le parlement de Bruxelles est l’institution européenne qui a le plus évolué depuis la mise en œuvre du triangle institutionnel en 1952. D’une Assemblée commune, il est devenu véritable parlement. Quelle part les socialistes ont-ils eue dans cette évolution démocratique ? Quelle conception ont-ils du Parlement ? Quelle place et quel rôle ont-ils en son sein ?

Au-delà de la vision des socialistes français en France, cette étude situe leurs ambitions dans un contexte plus large car elle confronte leurs idées à celles des autres Eurodéputés et des partis progressistes en Europe. Car c’est en effet au niveau des parlementaires français élus à Bruxelles que se situe l’articulation entre la vision hexagonale et européenne des socialistes.

A la volonté affirmée sans relâche de voir élire le Parlement européen au suffrage universel direct, jusque 1979, succède le désir d’augmenter les pouvoirs du Parlement européen jusqu’en 1992. Cette mutation qui fait suite au traité de Maastricht oriente notre analyse vers de nouveaux enjeux : il s’agit désormais de mesurer les problèmes de démocratisation, de politisation et des finalités mêmes de l’Europe.

Tarif IFM :

20 € - À retirer sur place
25 € - Avec frais de port (France métropolitaine uniquement)

Le prix Master de l’Institut François Mitterrand

Pour la 12e fois et comme chaque année, l’Institut François Mitterrand lance son appel à concourir pour son prix Master.

En savoir plus


Association des Amis de l’Institut François Mitterrand

Adhérer à l’Association des amis de l’Institut François Mitterrand.

Adhésion à l’AAIFM



Contactez-nous

IFM — 33 rue du Faubourg Saint-Antoine 75011 Paris — Tél. +33 1 44 54 53 93 — Fax. +33 1 44 54 53 99 — ifm@mitterrand.org — © 2005-2021 — Mentions légales