29 juin 1981

Lors du Conseil européen de Luxembourg, François Mitterrand évoque la mise en place d'un espace social européen
Les archives


Les livres de François Mitterrand


Dernières contributions

Rwanda : S’en tenir aux faits !


À quelques jours du quarantième anniversaire du 10 mai 1981, s’amplifie dans l’opinion l’une des plus choquantes opérations de manipulation de notre (...)
Lire la suite

Rwanda : Védrine salue "l’honnêteté" du rapport "qui écarte toute complicité de la France" (à l’AFP)


L’ancien ministre socialiste Hubert Védrine, secrétaire général de l’Elysée au moment du génocide rwandais de 1994, a salué vendredi auprès de l’AFP (...)
Lire la suite

Hubert Védrine : « Au Rwanda, seule la France a tenté d’enrayer le mécanisme de la guerre civile » (RFI, 28/03/2021)


Pas de complicité mais des « responsabilités lourdes et accablantes » dans le génocide des Tutsis. Telle est la conclusion du rapport Duclert sur le (...)
Lire la suite

Toutes les contributions

La Banque de France et l’Etat


De Giscard à Mitterrand : Enjeux de pouvoir ou résurgence du mur d’argent ? (1978-1984)

Publication
 |  Prix de l’Institut



Qu’est-ce que le mur d’argent ? Un mythe ou une réalité ? Cette expression, prêtée à Edouard Herriot, a longtemps désigné l’opposition des milieux financiers à la réussite d’un gouvernement de gauche, particulièrement s’agissant des expériences du Cartel des gauches (1924-26) ou du Front populaire (1936-37). Ce livre se propose de revisiter cette problématique dans le contexte historique du retour, inédit sous la Ve République, de la gauche française au pouvoir en mai 1981. Analysant les figures modernes du mur de l’argent, une attention toute particulière est portée au rôle de la Banque de France, chargée de la mise en œuvre de la politique monétaire. Est-elle, comme elle le fut jadis, la figure de proue de l’opposition des milieux financiers ?

PNGPlus largement, c’est donc des rapports entre la banque centrale et la puissance tutélaire de l’État dont il sera question. Replacée dans la main de l’Etat par le Front populaire, nationalisée à la Libération, l’Institut d’émission apparaît en ce tournant des années 1980 comme plus que jamais intégré dans la sphère publique. Entre tutelle statutaire et désir d’autonomie, alors même que l’économie française est, dès avant 1981, secouée par une conjoncture défavorable qui met au jour l’étendue de ses faiblesses, comment la Banque de France parvient-elle à faire entendre sa voix et influencer les décisions gouvernementales ? En ces quelques années se jouent la réforme d’un système économique et l’avenir de ces institutions.

Tarif IFM :

17 € - À retirer sur place
21 € - Avec frais de port (France métropolitaine uniquement)

Vincent Duchaussoy est doctorant à l’université de Rouen, sous la direction d’Olivier Feiertag. Menée auprès de la Mission historique de la Banque de France, sa thèse a pour objet l’évolution de l’organisation de la banque centrale de 1936-1993. Les rapports entre la puissance publique et les institutions financières constituent un axe fort de ses travaux.


Le prix Master de l’Institut François Mitterrand

Pour la 12e fois et comme chaque année, l’Institut François Mitterrand lance son appel à concourir pour son prix Master.

En savoir plus


Association des Amis de l’Institut François Mitterrand

Adhérer à l’Association des amis de l’Institut François Mitterrand.

Adhésion à l’AAIFM



Contactez-nous

IFM — 33 rue du Faubourg Saint-Antoine 75011 Paris — Tél. +33 1 44 54 53 93 — Fax. +33 1 44 54 53 99 — ifm@mitterrand.org — © 2005-2021 — Mentions légales