9 mai 1991

François Mitterrand remet le prix Charlemagne au Président Vaclav Havel à Aix-la-Chapelle

Dernières actualités

François Mitterrand et l’Italie 1981-1995

François Mitterrand et l’Italie 1981-1995Vendredi 9 décembre 2016 à l’Ambassade d’Italie 16h00-17h00 • Ouverture de la rencontre par Son Exc. M. (...)
Lire la suite

François Mitterrand et le Parlement 1946-1996

François Mitterrand et le Parlement 1946-1996Mardi 6 décembre 2016Sous le haut patronage de Monsieur Claude Bartolone Président de l’Assemblée (...)
Lire la suite

François Mitterrand et l’Amérique latine (1971-1995)

FRANCOIS MITTERRAND ET L’AMERIQUE LATINE 1971-199515 novembre 2016 - Maison de l’Amérique Latine 10:00-12:30 Ouverture : Alain ROUQUIÉ, président (...)
Lire la suite

François Mitterrand dirigeant politique (1946-1981)

FRANÇOIS MITTERRAND DIRIGEANT POLITIQUE (1946-1981) Journée d’étude organisée par l’Institut François Mitterrand et le Centre d’histoire de Sciences Po (...)
Lire la suite

Toutes les actualités
Ma part de vérité

Fayard, 1969.


Candidat à la Présidence de la République contre le Général de Gaulle, en face de qui il a réuni 45% des voix au second tour en 1965, puis leader de la Fédération, François Mitterrand incarne une option bien définie : l’unité de la gauche, celle-là même dont l’abandon vient de se solder le 1er juin par un échec retentissant.

S’il publie aujourd’hui sa « Part de vérité », c’est qu’il faut reconstruire cette gauche en miettes. Pour cela, il s’agit de ne plus en laisser paralyser le renouvellement et donc de poser publiquement les problèmes comme ils se présentent, bref d’informer et non plus d’escamoter ou de voiler la réalité.

Livre de combat, où se retrouve la marque de l’auteur du « Coup d’Etat permanent », qui n’a voulu écarter aucune question gênante ou difficile, cet ouvrage veut aussi être constructif. C’est pourquoi les lecteurs, après avoir parcouru les grandes étapes d’une autobiographie politique leur présentant sur un ton qui surprendra certains, l’homme qu’est François Mitterrand, trouveront un récit sans temps morts ni trop de précautions des principales phases de l’histoire de la gauche depuis 1965 : l’espoir levé par la première élection présidentielle, la tentative de la Fédération, Mai 1968, l’échec de la seconde élection présidentielle. Autant d’occasions d’aborder de front des questions épineuses comme les relations avec les communistes, le programme économique de la gauche, le vieillissement de certaines de ses structures, de quelques uns de ses thèmes. Autant d’incitations à déboucher sur la stratégie et sur les perspectives socialistes que François Mitterrand propose pour terminer. Autant sans doute de risques de déclencher des polémiques, mais aussi de susciter des débats indispensables ; les lecteurs comprendront vite que l’ancien candidat à la Présidence de la République est tout prêt à affronter les premières pour lancer les seconds.


Le prix Master de l’Institut François Mitterrand

Pour la 9e fois et comme chaque année, l’Institut François Mitterrand lance son appel à concourir pour son prix Master.

En savoir plus


IFM — 33 rue du Faubourg Saint-Antoine 75011 Paris — Tél. +33 1 44 54 53 93 — Fax. +33 1 44 54 53 99 — ifm@mitterrand.org — © 2005-2016 — Mentions légales