15 septembre 1978

Bernard Pivot reçoit François Mitterrand sur le plateau d’Apostrophes, le 15 septembre 1978 à l’occasion de la parution de "L’Abeille et l’Architecte".

Un appauvrissement architectural à Paris


Témoignage | par Jean Glavany le 13 avril 2006

Thématiques

Jean Glavany : « François Mitterrand est un homme de la France rurale très marqué par sa Jarnac, la propriété agricole de ses grands-parents à Touvent, en Charente, son ancrage dans le Morvan, son installation à Latche dans les Landes, la forêt landaise...

Mais c’est aussi un homme qui aimait beaucoup la ville. Il passait des heures à marcher dans Paris. Il trouvait qu’il y avait un appauvrissement architectural et urbanistique de la capitale française et il voulait y remédier en mobilisant des grands architectes autour de grands projets. Et puis il y avait aussi, sans doute, une part d’engagement personnel d’un homme qui voulait laisser une trace. »

Témoignage recueilli par Aurélie Lebelle.


IFM — 33 rue du Faubourg Saint-Antoine 75011 Paris — Tél. +33 1 44 54 53 93 — Fax. +33 1 44 54 53 99 — ifm@mitterrand.org — © 2005-2016 — Mentions légales