15 septembre 1978

Bernard Pivot reçoit François Mitterrand sur le plateau d’Apostrophes, le 15 septembre 1978 à l’occasion de la parution de "L’Abeille et l’Architecte".
Les autres lettres


La Lettre n°52


3e Trimestre 2015

La Lettre n°51


2e Trimestre 2015 Colloque "François Mitterrand et la Défense"

La Lettre n°50


1er Trimestre 2015

La Lettre n°49


4e Trimestre 2014 François Mitterrand et les institutions. 1984 : le Geste de Verdun

La Lettre n°48


3e trimestre 2014 L'élection Présidentielle de 1974

La Lettre n°47


2e Trimestre 2014

La Lettre n°46


1er Trimestre 2014 François Mitterrand en Egypte en 1974

La Lettre n° 16

  Juillet 2006. Dossier "Le Portugal et les socialistes du sud"



Éditorial


par Hubert Védrine le 2 juillet 2006

L’année 2006 a commencé avec l’émouvant rassemblement de Jarnac - le 9 janvier - et un mois marqué par des sondages mettant François Mitterrand à sa juste place, au plus haut des leaders politiques de la gauche, et des présidents de notre histoire récente. Ce n’est que justice, après tant d’attaques.
Ce jugement serein et rétrospectif des Français a réconforté et réjoui tous ceux, dont nous sommes, qui n’ont jamais cessé de juger exceptionnels la personnalité, le parcours politique et le bilan de l’ancien (...)

 Lire la suite




Les contributions

Un journal qui portait le beau nom de Republica Un journal qui portait le beau nom de Republica


Archives |  le 9 juillet 2006

L’affaire du journal « Republica » représente sans doute un des paroxysmes de la crise que traverse alors le Portugal. Elle intervient au mois de mai 1975 dans un climat de tension extrême. François Mitterrand mit aussitôt l’opinion publique française devant ses responsabilités. La riposte des socialistes portugais, avec des manifestations importantes qui mettent en évidence une large adhésion des masses à leur projet, permet de dépasser une crise qui risque alors d’être fatale au processus (...)

 Lire la suite
 

« L’appui de François Mitterrand nous a été des plus précieux » « L’appui de François Mitterrand nous a été des plus précieux »


Interview |  par Mario Soares, Claude Estier, Jean-François Mary |  le 15 juillet 2006

Le 23 mai dernier, Claude Estier, ancien sénateur, et Jean-François Mary ont rencontré Mario Soares, ancien Président de la République portugaise, pour évoquer avec lui les conditions dans lesquelles la démocratie s’est instaurée au Portugal.
Au moment des faits, Claude Estier était, auprès de François Mitterrand, Secrétaire national à la presse et directeur de « L’Unité », l’hebdomadaire du P.S.
Q - À quand remonte ta première rencontre avec François Mitterrand ?
Mario Soares - Poursuivi par la dictature (...)

 Lire la suite
 

Le dialogue Mitterrand-Souslov sur le Portugal Le dialogue Mitterrand-Souslov sur le Portugal


Archives |  par François Mitterrand, Claude Estier |  le 20 juillet 2006

En avril 1975, une délégation du Parti socialiste conduite par François Mitterrand s’est rendue à Moscou. Pendant deux jours, elle a eu avec les dirigeants soviétiques Mikhaël Souslov et Boris Ponomarev des entretiens sur de nombreux sujets. L’un de ces entretiens a porté sur la situation au Portugal. En voici la teneur, d’après les notes prises par Claude Estier.
François Mitterrand — En ce qui concerne le Portugal, l’analyse est complexe. D’une façon générale, il y a les anticommunistes et il y a (...)

 Lire la suite
 

François Mitterrand, le Portugal et les « socialistes du Sud » François Mitterrand, le Portugal et les « socialistes du Sud »


Point de vue |  par Jean-François Huchet |  le 25 juillet 2006

Bien avant la « révolution des œillets », François Mitterrand avait déjà manifesté son vif intérêt pour la situation du Portugal. Il avait à de nombreuses reprises appelé de ses vœux, au sein de l’Internationale socialiste en particulier, à ce que tout soit mis en œuvre pour hâter la débâcle d’un régime inepte aux commandes depuis près d’un demi-siècle.
Il connaissait certes très bien ce pays pour s’y être rendu à plusieurs reprises mais, surtout, il avait eu l’occasion, lors de ses nombreuses rencontres avec (...)

 Lire la suite
 

25 avril 1974 : la « révolution des œillets » 25 avril 1974 : la « révolution des œillets »


Point de vue |  par Aurélie Lebelle |  le 7 juillet 2006

“Comment allier le rêve et l’action ? L’action sans le rêve et même sans l’utopie ce n’est rien. mais l’utopie sans la capacité d’action, ce n’est pas grand-chose non plus”
Après avoir appuyé de tous ses moyens le mouvement vers la démocratie au Portugal, François Mitterrand est alors à Lisbonne, en 1976, au congrès du Parti socialiste portugais. C’est en ces termes qu’il salue et encourage Mario Soares et les socialistes portugais qui viennent d’accéder à des responsabilités gouvernementales après les (...)

 Lire la suite
 

S'abonner à La Lettre


Pour vous abonner à la Lettre de lâ€â„¢Institut François Mitterrand, vous pouvez remplir le formulaire d'abonnement en cliquant ici
IFM — 33 rue du Faubourg Saint-Antoine 75011 Paris — Tél. +33 1 44 54 53 93 — Fax. +33 1 44 54 53 99 — ifm@mitterrand.org — © 2005-2016 — Mentions légales